Coaching – FAQ – Marie-Pierre Caouette, Coach

Coaching – FAQ

Cette section a pour but de répondre aux questions les plus fréquentes à propos du coaching.

Qu’est-ce que le coaching?

Le coaching est une relation de partenariat confidentielle entre une personne (ou un groupe de personnes) et un coach. Il s’agit d’un processus dynamique et créatif de recherche de ses propres solutions qui met l’emphase sur la réalisation d’actions concrètes. Le but est d’atteindre des objectifs supérieurs aux plans personnel, professionnel ou d’affaires, de réaliser une transformation ou d’améliorer une performance. Le coaching permet d’atteindre le but plus rapidement et plus efficacement qu’il le serait possible sans le soutien d’un coach.

En favorisant la réflexion, les prises de conscience, l’apprentissage et l’action, le coaching favorise l’atteinte de résultats durables. Basé sur une relation de confiance et de respect, il permet de développer la responsabilisation et l’autonomie du coaché et vise son épanouissement.

Aujourd’hui, le coaching est accepté comme un véritable outil de développement professionnel et personnel. Travailler avec un coach est perçu comme un privilège ou cadeau à se faire.

Nouveau le coaching? Pas tant que ça nous révèle l’histoire!

Pour la petite histoire, certains considèrent que Socrate, qui utilisait déjà l’approche du questionnement avec ses étudiants au Vème siècle avant J.-C., peut être considéré comme le « père du coaching ». 

Le terme « coach » vient du « cocher » du Moyen-Âge, le conducteur qui amène ses passagers du point de départ jusqu’à la destination souhaitée, qui aide à garder le cap à travers différentes péripéties. Le coaching est donc un métier d’accompagnement. La relation de coaching contribue à donner des repères et du sens à ses activités personnelles et professionnelles.

Plus près de nous, c’est vers les années 1950 que certains entraîneurs sportifs, voyant qu’il manquait quelque chose à l’entraînement des muscles et au perfectionnement des techniques pour mener à la victoire, ont commencé à développer une approche incluant la visualisation et la gestion du stress pour mener les sportifs de haut niveau à se dépasser et à garder leur motivation sur le chemin de l’excellence. Même si les analogies sportives sont encore fréquentes, aujourd’hui le travail d’un coach professionnel certifié est très différent de celui d’un entraîneur sportif.

Vers la fin des années 1980, le succès remporté par les athlètes a attiré l’attention des hauts dirigeants d’entreprises qui souhaitaient expérimenter des approches de coaching afin d’améliorer leurs performances d’affaires. 

Les années 1990 ont donné lieu à une accélération des travaux scientifiques permettant de mesurer l’efficacité du coaching et les approches les plus prometteuses. Ainsi, la « culture du coaching » a progressivement rejoint les cadres et les entrepreneurs.

Le 3e millénaire a permis de démontrer que le coaching s’est considérablement développé et qu’il ne peut plus être considéré comme une mode passagère. À travers les neurosciences, le coaching est maintenant reconnu comme un champ d’études scientifiques qui peut s’appliquer à différentes situations et suscite un intérêt grandissant. Parce que le coaching, ça fonctionne, tous peuvent maintenant avantageusement bénéficier du coaching pour atteindre l’excellence dans leur vie personnelle et professionnelle.

Le coaching, est-ce pour moi? Qu’est-ce que ça peut m’apporter concrètement?

Dans notre monde où les transformations sont presque quotidiennes, le coaching peut aider à donner du sens et des repères pour faire face au changement de façon efficace. Le coaching permet notamment à la personne coachée d’apprendre à voir les difficultés qu’elle rencontre et les possibilités qui s’offrent à elles sous de nouvelles perspectives. Ainsi, le coaché peut découvrir ses propres solutions et les mettre en œuvre pour atteindre ses objectifs, réussir un projet, développer de nouvelles compétences ou modifier un comportement de façon durable. Avec le coaching, la personne peut obtenir des résultats positifs et de la satisfaction dans sa vie personnelle et professionnelle. 

Voici des exemples d’avantages que vous pouvez retirer avec le coaching :

•Développer son potentiel plus rapidement 
•Développer une meilleure connaissance de soi
•Augmenter son leadership
•Augmenter sa capacité à prendre de meilleures décisions
•Améliorer ses habiletés de communication 
•Améliorer ses relations interpersonnelles
•Réduire et gérer efficacement son stress
•Développer et maintenir sa motivation
•Augmenter son efficacité
•Améliorer sa gestion du temps
•Améliorer l’équilibre travail-famille 
•Avoir plus de cohérence entre toutes les sphères de sa vie
•Clarifier et mettre en place des objectifs de vie professionnelle et personnelle
•Donner une nouvelle dimension à sa carrière
•Planifier un changement ou une réorientation
•Revitaliser un travail actuel
•Entreprendre un nouveau défi
•Démarrer une entreprise
•Améliorer son bien-être et sa santé
•Préparer un projet de retraite
•Votre projet…

Coaching « d’affaires » ou coaching « de vie »?

Voici une question qui revient souvent. Et si on parlait plutôt de coaching de « l’être humain »? Que vous consultiez un coach dans le but d’augmenter le chiffre d’affaires de votre entreprise, de développer votre leadership ou de planifier votre projet de retraite, que votre objectif concerne votre rôle de dirigeant ou de parent, le travail en coaching implique un changement, une évolution, une transformation intérieure. À travers les sujets mis de l’avant par le coaché durant les sessions de coaching, ses croyances, ses valeurs, ses émotions, sa confiance en soi, son projet de vie, sa résilience sont inévitablement abordés. La personne en quête d’amélioration recherche habituellement, de façon consciente ou non, de la cohérence et un plus grand équilibre dans toutes les sphères de sa vie. Ainsi, un objectif axé sur le développement professionnel pourrait entraîner des réajustements et des bénéfices dans la vie personnelle et vice versa. Le coaché qui débute un processus de coaching doit en être conscient. Le coach choisi doit également être suffisamment solide pour offrir l’accompagnement nécessaire.

Au Québec, étant donné que le métier de coach n’est par réglementé, pour augmenter ses chances de recevoir des services de qualité, il est important de vérifier comment le coach a été formé et s’il fait partie d’un organisme qui établit des normes de compétences et d’éthique. À ce jour, contrairement aux individus, les entreprises ont davantage développé le réflexe d’exiger que les coachs qu’ils engagent soient formés dans une école reconnue et détiennent une certification internationale.

Lorsque l’on consulte à titre personnel, il est aussi très important de bien faire la différence entre le coaching et la psychothérapie. 

Le processus de coaching débute avec la situation actuelle (le présent) pour vous accompagner vers la situation désirée. Autrement dit, il est orienté vers les progrès, vers l’avenir. Il est caractérisé par l’action, les étapes à parcourir pour atteindre le but et demande que le coaché soit engagé et responsable dans le changement et qu’il déploie une certaine énergie. 

Dans le cas où la personne ressent de la détresse ou de la souffrance morale, qu’elle est orientée vers le passé, qu’elle a subi un traumatisme, qu’elle a besoin de comprendre et de guérir des difficultés du passé ou encore, qu’elle vit un événement soudain comme un deuil ou une séparation, la psychothérapie menée par un professionnel autorisé par la loi est plus appropriée. 

Pour illustrer la différence entre le coaching et la psychothérapie, on peut penser à la situation d’un athlète olympique qui va suivre un plan pour augmenter sa motivation et améliorer ses performances pour atteindre le podium avec son entraîneur (coach) et qui prendra une pause de l’entraînement pour être soigné par un professionnel différent en cas de blessure (psychothérapeute).

Comment ça fonctionne le coaching?

•Entretien personnel gratuit
Premier contact de 30 minutes par téléphone ou par internet afin de: 
1) évaluer les besoins et objectifs du coaché en lien avec la pratique du coach;
2) de s’assurer qu’il y ait affinité possible entre le coach et le coaché 
3) discuter des principaux éléments de la convention de coaching (modalités de la relation de coaching : coûts, durée, etc.).

N.B. Dans le cas où c’est l’employeur qui paie les services de coaching, une rencontre tripartite est également réalisée afin de convenir notamment des objectifs, des modalités et du niveau de confidentialité.

•3 premières rencontres 
Après avoir acquis une bonne connaissance du contexte de la personne, le coach soutient la personne coachée dans l’établissement de son propre plan de coaching incluant les résultats souhaités, les indicateurs de succès et les moyens utilisés. Une rencontre en personne est possible si la proximité géographique le permet. Début du processus de coaching et validation des affinités entre le coach et le coaché pour la suite du processus.

•Préparation à chaque session de coaching
Afin de retirer le maximum de sa démarche de coaching, avant chaque session le coaché complète une courte préparation en 6 questions dans laquelle il identifie notamment les progrès réalisés durant la semaine et le résultat attendu pour la session, en lien avec son objectif global. Il fait parvenir sa préparation à son coach au moins 24 heures avant la rencontre.

•Outils de coaching
En début de chaque session, le coach accompagne la personne coachée dans l’établissement des assises de la rencontre : quel est le résultat souhaité, de quelle façon cela peut être mesuré, quelle est la véritable importance d’atteindre ce résultat. En effet, des études ont démontré que si une personne a le choix de ne rien faire, il est fort possible qu’elle choisisse de ne rien faire. Pour entrer véritablement en coaching, la situation désirée doit être suffisamment précise et attrayante pour susciter l’engagement et la motivation. Pendant la rencontre, les principaux outils utilisés par le coach pour favoriser la réflexion, les prises de conscience, l’apprentissage et la recherche de solutions sont : l’écoute active, le questionnement puissant et la rétroaction constructive. 

•Les requêtes
Entre chaque session de coaching, le coaché s’engage à accomplir des actions précises (des requêtes) qu’il aura définies avec son coach et qui l’aideront à atteindre ses objectifs plus rapidement.

Combien de temps ça dure un coaching?

La durée d’un partenariat de coaching varie en fonction des besoins et des préférences du coaché. Les modalités sont discutées entre le coach et le coaché au début de la relation et révisées périodiquement selon les besoins. Le partenariat fait l’objet d’une entente dont les détails sont consignés dans la convention de coaching.

Il est généralement admis que les premiers résultats apparaissent en moyenne entre la 3e et la 6e session de coaching, selon la complexité de l’objectif à atteindre et les efforts déployés par le coaché. Le véritable changement de comportement tend à s’ancrer après 90 jours ou 12 semaines ou 3 mois. 

Pour une première expérience de coaching, un engagement minimum de 12 semaines à raison d’une session d’une heure par semaine est recommandé pour favoriser l’obtention de résultats significatifs. Selon une étude réalisée en 2012 par l’International Coaching Federation (ICF), pour que les résultats optimaux soient atteints et se maintiennent dans le temps, dans la moitié des cas l’accompagnement durent de 4 à 6 mois, avec une variation de la fréquence des rencontres après 12 semaines (aux 2 semaines, par exemple).

Lorsque la relation de coaching est bien établie, il est possible de réaliser des coachings express de moins de 30 minutes pour répondre à des besoins ponctuels du coaché.

Dans certaines situations, par exemple si le coaché souhaite se fixer de nouveaux objectifs à atteindre, il peut être profitable de collaborer plus longtemps. Afin d’obtenir de meilleurs résultats, il est suggéré de s’accorder une pause entre deux projets suite à l’atteinte d’un objectif ambitieux.

À quoi dois-je m’attendre en ce qui concerne mon rôle et celui du coach?

Le coaché :
•Être motivé et avoir un désir sincère de changement : pour qu’il y ait coaching, le statu quo n’est pas une option ;
•Faire preuve de courage et être à l’aise avec la perspective de sortir de sa zone de confort, de repousser ses limites, de relever des défis ;
•Développer son plan de coaching avec l’aide du coach ;
•Être prêt à revoir des idées préconçues ;
•Être ponctuel lors des sessions ;
•Donner la permission à son coach de poser des questions puissantes et de faire des requêtes audacieuses ;
•Être entièrement responsable de ses décisions et des actions auxquelles il s’engage ;
•Être transparent et contribuer à établir la relation de confiance avec son coach afin que celui-ci puisse l’accompagner dans la clarification et la réalisation de ses objectifs.

Le coach :
•Respecter la confidentialité des séances de coaching ;
•Offrir un service de qualité basé sur des valeurs de confiance, de respect, d’honnêteté, et d’intégrité ;
•Offrir une écoute sans jugement, encourager et soutenir ;
•Se conformer au code de déontologie de l’ICF et offrir des services s’appuyant sur les meilleures pratiques et les normes reconnues ;
•S’assurer que les conditions de succès du coaching sont raisonnablement présentes et se maintiennent tout au long du processus ;
•Voir et faire voir ce qui manque pour obtenir les résultats désirés;
•Laisser la responsabilité et l’imputabilité des résultats à la personne coachée : le coaching est un accompagnement et non une prise en charge.

Pour mieux choisir : différences importantes à connaître entre les services

En coaching, la personne est accompagnée dans la réalisation de ses propres objectifs et le développement de ses propres solutions. Le coaching vise la responsabilisation et l’autonomie de la personne coachée. Bien qu’il favorise les apprentissages, le coaching n’applique pas un programme prédéfini. Le coaching individuel ou de groupe peut avantageusement être jumelé à de la formation de façon à permettre une réelle intégration des apprentissages et des nouvelles compétences.

Afin de vous aider à faire le meilleur choix pour répondre à vos besoins, il est important de savoir que le coaching, ce n’est pas :

•Du mentorat
Le mentorat est habituellement une relation gratuite à travers laquelle une personne expérimentée considérée comme un modèle va transmettre ses trucs et ses connaissances à une personne plus novice dans un domaine particulier. 

•De la consultation
L’expert possède des connaissances et des compétences dans un domaine spécialisé (ex : comptabilité, droit, gestion des ressources humaines, informatique, marketing, etc.). Il est en mesure de diagnostiquer rapidement un problème, de proposer une ou plusieurs pistes de solution et même de la mettre en œuvre à votre place si tel est votre besoin. 

•De la formation
Le contenu et les objectifs d’une formation sont le plus souvent déterminés à l’avance par le formateur. La formation permet d’acquérir de nouvelles connaissances de façon ponctuelle, par exemple : comment utiliser un nouveau logiciel informatique. Selon la durée et le format, le développement et l’intégration de nouvelles compétences au quotidien est possible à des degrés variables selon l’approche pédagogique utilisée. 

•De la psychothérapie
Dans le cas où la personne ressent de la détresse ou de la souffrance morale, qu’elle est orientée vers le passé, qu’elle a subi un traumatisme, qu’elle a besoin de comprendre et de guérir des difficultés du passé ou encore, qu’elle vit un événement soudain comme un deuil ou une séparation, la prise en charge par un psychothérapeute autorisé par la loi est plus appropriée pour favoriser le retour à la santé.