Comment avoir une vie plus équilibrée et plus satisfaisante en 2019 en 4 étapes faciles – Marie-Pierre Caouette, Coach

Comment avoir une vie plus équilibrée et plus satisfaisante en 2019 en 4 étapes faciles

Vous rêvez d’avoir une vie plus équilibrée mais vous ne savez pas par où commencer?Vous doutez qu’il soit vraiment possible en 2019 de mener une vie satisfaisante qui vous ressemble? Rassurez-vous! Je vous propose un exercice pour 1) faire le point et découvrir ce qui se cache sous votre emploi du temps réel, 2) réfléchir à votre niveau de satisfaction actuel, 3) vous permettre de rêver à votre situation idéale et 4) trouver les gestes concrets et réalistes pour y parvenir. Prêt à commencer?

Les 5 domaines de vie

La plupart des auteurs s’entendent pour dire qu’une réflexion en profondeur porte sur cinq sphères principales : professionnelle, personnelle, amoureuse, familiale et sociale. Mais de quoi parle-t-on au juste?

La vie professionnelle (le travail, la carrière)

Le travail demande une partie importante de notre temps. Au moins le tiers, parfois la moitié, sinon plus pour certains : c’est selon chacun. C’est aussi le temps consacré aux déplacements et au travail apporté à la maison.

La vie amoureuse (le couple)

C’est le temps que l’on consacre à son/sa partenaire pour nourrir l’amour (tête-à-tête, vacances d’amoureux, activités communes, échanges intimes, etc).

La vie familiale (les enfants, les parents)

C’est le temps consacré aux enfants, aux parents âgés, à la parenté élargie: le temps consacré à bâtir les temps forts qui donnent un sens à la famille immédiate ou étendue.

La vie sociale (les amis, la contribution, l’implication bénévole)

Notre place dans la société. On y met le temps que l’on consacre aux autres : les activités avec les amis, les collègues, le travail bénévole, l’implication dans des organisations.

La vie personnelle (la zone d’épanouissement personnel, les loisirs)

C’est « soi en compagnie de soi-même », en disposant de son temps à sa guise. C’est le temps que l’on choisit pour faire quelque chose (ex : un passe-temps, une activité physique)… ou ne rien faire.

Le moment propice pour faire le point

Cette période de l’année est un moment propice pour prendre du recul et préparer un nouveau départ. Avant de débuter l’exercice, je vous invite à choisir un moment où vous aurez suffisamment de temps pour réaliser l’exercice sans être distrait ou interrompu et de vous munir d’un cahier et d’un crayon agréable à utiliser. Installez-vous confortablement en portant attention à vos cinq sens :

  • Suis-je dans un environnement agréable avec une vue inspirante?
  • Quelle musique berce ma réflexion? Mon cellulaire est-il en mode silencieux?
  • Suis-je entouré d’odeurs agréables : chandelle, biscuits, etc?
  • Est-ce que j’ai mon breuvage chaud préféré à portée de main?
  • Mes vêtements, mon fauteuil, la température ambiante sont-ils confortables?

Un exercice pratique en 4 étapes faciles

Débutons avec un fait : une semaine comporte 168 heures (7 jours x 24 heures/jour). Lorsqu’on retranche le temps consacré au sommeil (7 à 8 heures par jour) et à l’hygiène personnelle, nous disposons d’une centaine d’heures, soit environ 14 heures par jour que l’on peut répartir dans les 5 domaines: le travail, le couple, la famille, la vie sociale et la sphère personnelle/loisirs.

1. Évaluation de mon emploi du temps réel présentement (100 heures)

Évaluez sommairement combien de temps (nombre d’heures pour un total de 100) vous consacrez présentement en moyenne à chacun de ces 5 domaines au cours d’une semaine de sept jours. Le nombre d’heures vous donne automatiquement le pourcentage de temps alloué à chaque semaine. Par exemple : 10 heures dans une sphère sur 100 au total = 10% du temps consacré à cette sphère de façon hebdomadaire. Soyez sincère, on ne triche pas! En quelques mots, décrivez de quelles activités se compose chaque sphère.

2. Évaluation de mon niveau de satisfaction actuel pour chaque sphère

Prenez ensuite le temps d’évaluer votre niveau de satisfaction (perception) pour chaque sphère en lui attribuant une note sur 10 : 1 représentant « Ça ne peut plus durer, il faut que ça change maintenant! » et 10 « C’est ma situation idéale ». Votre niveau de satisfaction peut être basé autant sur le nombre d’heures réelles allouées qu’à la qualité des activités et des moments qui y sont consacrés.

3. Ce que je veux

À ce stade, visualisez votre situation idéale et permettez-vous de le faire comme si vous aviez carte blanche. Donnez-vous la permission d’indiquer le temps que vous aimeriez attribuer à chacune des sphères et les activités qui vous permettraient de vivre des moments de qualité.

4. Ce que je m’engage à faire pour m’approcher de mon idéal

Identifiez les endroits où vous avez des déficits de temps et ceux où vous pourriez prélever quelques heures pour les réaffecter plus judicieusement.

Pour chaque sphère (professionnelle, personnelle, amoureuse, familiale, sociale), imaginez 5 petits gestes concrets qui vous permettraient de passer à la note supérieure et commencer à vous rapprocher de votre objectif. Parmi ces 5 gestes, vous pouvez trouver 2 solutions farfelues, un peu comme si vous utilisiez une baguette magique.

Pour chaque sphère, identifiez maintenant les actions réalistes et concrètes que vous vous engagez à entreprendre maintenant pour y parvenir et vos alliés pour vous soutenir. Visualisez où vous souhaitez être rendus dans 6 mois, dans un an. Voilà! Vous êtes déjà sur la bonne voie!

L’équilibre, est-ce vraiment possible?

L’équilibre dans la vie se définit différemment selon notre tempérament et selon les différentes périodes de notre vie. Le chercheur Frederic Hudson, qui s’est beaucoup intéressé au changement, a d’ailleurs décrit des « cycles de vie » en 4 phases s’inspirant des saisons. Par exemple, certaines saisons de la vie sont sous le signe du renouveau : trouver un premier emploi, démarrer une entreprise, former un couple, fonder une famille. D’autres indiquent plutôt une fin de cycle :  départ des enfants adultes, retraite, modification de l’état de santé, etc. Et pour ajouter un niveau de défi supplémentaire, nous sommes souvent confrontés à vivre des phases différentes simultanément (ex : nouveau travail et rupture amoureuse).

L’équilibre n’est pas de chercher à répartir le temps de façon égale partout (ex : 20% des heures chaque semaine pour chaque sphère) ni d’espérer qu’une fois « l’équilibre atteint » celui-ci ne bougera plus. Le changement est la seule chose permanente de la vie : vous évoluez, les gens autour de vous aussi. Il faut donc être alerte et prêt à réévaluer la situation périodiquement afin de s’adapter. Loin d’être monotone, la vie vous invite à vous comporter comme l’équilibriste qui marche calmement sur sa « slackline » ou le jongleur qui s’exécute avec le sourire.

Avant la « performance », on vise donc d’abord une répartition équitable (compte tenu de vos objectifs), un agencement harmonieux et satisfaisant en temps et en qualité : en accord avec vos valeurs et en accord avec vos proches, qui sont un facteur important dans la réussite d’une projet ou l’atteinte d’un objectif.

Nous ne sommes pas toujours conscients des conflits de priorité à gérer. Un indice?

Lorsqu’on n’y parvient pas, le stress, l’anxiété et les conflits s’installent. Il est donc essentiel de sentir que chacun des domaines est « sécurisé » sinon on risque le déséquilibre (par exemple, ça va mal dans mon couple ou que je n’ai pas de conjoint, alors je surinvesti le travail ou j’accapare mes amis, incapable de faire des choses avec moi-même).

Croyances ou valeurs?

À travers cet exercice, avez-vous découvert des vérités qui vous ont échappé jusqu’à maintenant? Votre emploi du temps reflète-t-il vos valeurs réelles, vos désirs profonds ou est-il plutôt le fruit de certaines croyances, c’est-à-dire ce que vous pensez que vous devez faire, ce que vous croyez que l’on attend de vous?

Pour passer à un niveau supérieur dans sa vie, il est important d’apprendre à bien se connaître pour faire des choix cohérents. Chaque année, il est suggéré d’ajouter au moins 10% de nouveauté dans chacune des cinq sphères afin de se garder en mouvement, d’évoluer et d’éviter la monotonie. Pour choisir ses projets, il est intéressant de se rappeler que, parmi les principaux indicateurs de bonheur, on retrouve :

  • Aimer et être aimé
  • Être en santé
  • Se réaliser en tant qu’individu
  • Subvenir à ses besoins
  • Réaliser ses aspirations personnelles
  • Pouvoir préparer sa retraite

Par où commencer?

En panne d’inspiration? Voici quelques pistes pour faciliter votre réflexion:

Sphère personnelle « Tout part de soi »

Il s’agit souvent de la sphère dont on s’occupe en dernier, et pourtant! C’est celle à laquelle on aurait avantage à penser en premier lieu pour s’aligner de façon cohérente, avec intégrité (je pense ce que je dis, je fais ce que je dis). Comment prenez-vous soin de vous? De votre santé? Avez-vous des loisirs qui vous stimulent, vous permettent de vous ressourcer, vous inspirent? Quand on est bon envers soi, bien avec soi, on est plus disponible aux autres. Fatigué? Il est peut-être temps d’analyser où fuit votre énergie? Pour la plupart des gens, les relations, les finances, la santé physique et mentale ainsi que l’environnement (à la maison, au travail), sont des sources de préoccupations récurrentes. Quel sens souhaitez-vous donner à votre vie? On ne peut que se changer soi. Donc, travailler sur soi augmente le pouvoir d’influence sur les autres et le pouvoir d’attraction des bonnes personnes autour de vous.

Couple « Quand le couple va, tout va? »

Plusieurs personnes entretiennent des attentes irréalistes à propos du couple et négligent les douces attentions et les petits gestes quotidiens. À quand la dernière fois que vous avez pris votre douche avec l’être aimé et que vous vous êtes savonné le dos mutuellement avec tendresse? Un premier élément pour améliorer votre relation de couple est de porter attention à la qualité de votre présence. Est-ce que vous écoutez réellement avec curiosité pour comprendre le point de vue de l’autre ou seulement pour répondre, pour avoir raison? Pour évoluer ensemble, il est suggéré de porter attention à cinq éléments : l’amitié, les centres d’intérêts communs, l’expression des sentiments, la sexualité et la créativité (s’amuser, rêver ensemble).

Et si vous n’êtes pas en couple alors que c’est votre souhait ? Examinez votre emploi du temps attentivement : avez-vous créé l’espace nécessaire? Êtes-vous bien avec vous-même? Quels gestes êtes-vous prêt à poser dans la sphère personnelle pour rencontrer de nouvelles personnes qui partagent les mêmes valeurs et les mêmes intérêts que vous?

Travail « Survivre ou s’épanouir? »

Est-ce que mon travail est en train de « vampiriser » tous mes autres domaines de vie?Est-ce que je travaille tout le temps, c’est-à-dire que je pense toujours au travail même quand je n’y suis pas et par culpabilité, je laisser les sphères personnelles m’envahir lorsque je suis au travail?  Ou au contraire, est-ce devenu mon refuge pour me sentir valorisé parce que les autres domaines ne sont pas satisfaisants? Le travail ne peut pas répondre à tous vos besoins mais doit avoir du sens pour nourrir le besoin de contribution.

Famille « À l’impossible, nul n’est tenu! »

Entre les enfants, les parents vieillissants, plusieurs se sentent coincés en « sandwich ». Il est utile de se défaire de l’illusion de la famille « parfaite » et d’accepter que les personnes sont ce qu’elles sont, pas ce qu’on voudrait qu’elles soient. Dans certains cas, il peut être aidant de consulter pour obtenir de l’aide. Il est reconnu que le soutien de nos proches est un facteur déterminant pour réussir un projet ou un objectif ambitieux. À la maison, n’hésitez pas à ouvrir le dialogue, sonder et répartir les tâches afin de pouvoir augmenter les moments de qualité. N’oubliez pas dans votre planification hebdomadaire: nourrir les liens familiaux demande du temps!

Vie sociale « Regarde qui tu côtoies, je te dirai qui tu es… »

Est-ce que ma vie sociale est agréable? A-t-elle l’effet d’une soupape de décompression, un espace de ressourcement ou s’agit-il plutôt de moments qui drainent mon énergie? Ces activités correspondent-elles à ma vision du monde et à mes valeurs? Suis-je en relation avec ces personnes pas seulement parce que j’en ai besoin mais parce que j’en ai envie? Peut-être est-il temps d’apprendre à fixer des limites claires : à quoi/ à qui je dis oui ou non? Peut-être le moment est-il venu de faire un tri?

Besoin d’aide pour passer à l’action?

Pour soutenir votre démarche et aller plus loin, je vous invite à consulter aussi 2 articles publiés à la même période l’an dernier : Sept questions pour réaliser votre bilan 2017 et obtenir plus de succès en 2018 et 9 stratégies pour atteindre votre but plus efficacement.

Si vous sentez que vous avez besoin d’aide pour savoir par où commencer: faire un plan de match concret et réaliste, soutenir votre motivation jusqu’au bout? Le coach certifié est la meilleure personne pour vous permettre d’atteindre votre objectif plus rapidement et plus facilement que si vous étiez seul. Faites-vous un cadeau : prenez soin de vous!

Si vous croyez que cela peut aider quelqu’un de votre entourage, merci de partager cet article dans votre réseau.

Marie-Pierre Caouette

Marie-Pierre Caouette est coach de gestion certifiée ACC. Entrepreneure, elle est aussi orthophoniste et administratrice agréée et se passionne pour l’éthique, les neurosciences et le yoga. Elle accompagne les individus entrepreneurs, gestionnaires, professionnels ou parents dans le changement, l’innovation, la découverte de soi, le leadership et les habiletés de communication. Ses services sont accessibles en ligne partout en région.

Cliquez ici pour laisser un commentaire